MENU



  • politique et médias 9 décembre 2011

    Politis n°1180 de cette semaine publie un intéressant "dossier medias" : "la politique fait le show".


  • livres blancs 8 décembre 2011

    Les "livres blancs" constituent une source d’information souvent intéressante. De nombreuses organisations en publient. Un site web les recensent : leslivresblancs.fr
    Parmi les catégories à explorer : médias, accès à Internet, réseaux sociaux, télévisions et radios numériques... 


  • PLACE DE LA TOILE 3 décembre 2011


    L’émission PLACE DE LA TOILE, toujours aussi passionnante.
    PLACE DE LA TOILE, France Culture, le samedi, de 18 h00 à 19h00. (Oui, jour et heure de diffusion ont changé.)
    Et, bien sûr, sur le web : http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile


  • FAIT DIVERS(ION) 29 novembre 2011

    Entendu, samedi matin (le 26/11/11), au tout début de l’émission le secret des sources, sur France-Culture (émission peut-être parfois intéressante), un "petit son" de Pierre BOURDIEU à propos des faits divers :


  • MEDIAS ET CLASSES POPULAIRES 21 novembre 2011

     On pourrait dire de ce livre qu’il est : nécessaire et passionnant.
    Il a pour origine la thèse de sociologie soutenue par Vincent GOULET.
    Il rend compte de la recherche qu’il a menée, dans la banlieue de Bordeaux, pour tenter de répondre aux questions :
    Quels sont les rapports que les gens de milieux populaires entretiennent avec les informations (l’actualité) ?
    Qu’en font-ils ?
    Extraits de la préface de Patrick CHAMPAGNE :"Si l’on sait depuis longtemps que la réception d’un message n’est pas passive mais active, et donc qu’il ne suffit pas d’analyser un message en lui-même et pour lui-même pour en déduire sa réception (...) encore faut-il en tirer les conséquences pratiques au niveau de la recherche.
    (...)
    Vincent Goulet va s’établir durant trois ans dans un quartier populaire de la banlieue de Bordeaux pour observer les comportements des habitants, participer à des conversations informelles dans les espaces publics, y nouer avec certains des relations amicales et y faire des entretiens en règle. 
    (...)
    Il montre ainsi l’existence de résonnances thématiques avec ce qui touche à la famille et aux enfants (les enlèvements, la pédophilie, etc.), ou avec ce qui peut leur faire accepter leur position de dominé (les accidents et les catastrophes naturelles, les échos sur la vie des peoples qui sont autant de situations où riches et pauvres sont égaux devant le destin), ou encore l’attirance pour les jeux de hasard ou l’attente d’événements extraordinaires qui feront irruption dans une vie sans avenir marquée par une précarisation croissante.(...)
    A partir de configurations de couples et de familles différentes, l’auteur détaille les nombreux usages qui peuvent être faits des informations, notamment comme instrument d’accumulation de capital culturel et de capital symbolique, comme manière d’assumer une position dans le couple ou encore comme instrument d’éducation des enfants (...).
    (...)
    Il appartient à ces livres de sciences sociales rares qui interrogent le lecteur sur lui-même parce qu’ils exercent des effets sur ces propres catégories de perception ordinaires.
    MEDIAS ET CLASSES POPULAIRES, les usages ordinaires des informations, Vincent GOULET, INA Editions, 2010, 20 € 


  • XXI 7 novembre 2011

    Il y a, au moins, trois bonnes raisons de lire le dernier numéro (16 - Automne) de la revue XXI :
    - un entretien avec Bernard Stiegler, où sa pensée s’exprime clairement (ce qui n’est pas toujours le cas des écrits de Stiegler) ;
    - des photographies de familles Roms aisées, en Roumanie, images qui viennent un peu contrebalancer les images dramatiques vues dans les médias d’actualité ;
    - la description, dans l’édito, du modèle économique de la revue, sans publicité.Actuellement en kiosque, 15 € (si ce n’est pas la pub qui finance, c’est le lecteur).


  • Informations visuelles 16 octobre 2011

    Une toute nouvelle publication (octobre 2011) intéressante dans le domaine de la VISUALISATION DE L’INFORMATION : le livre de David MACCANDLESS intitulé DATAVISION chez LAFFONT.
    On y trouve des dizaines de traductions visuelles de données statistiques ou de savoirs. 

    Fallait-il absolument mélanger à ce point les données les plus intéressantes avec les données les plus insignifiantes ? C’est la question qu’on peut se poser. Mieux vendre le livre pourrait être une réponse. 
    Cette réserve mise à part, on a là un panorama très éclairant de ce qu’on peut faire en matière de transmission visuelle d’informations.

    Plus d’infos : http://www.laffont.fr/site/datavision_&100&9782221126752.html
    DP



  • Juillet 2011 : lancement du RESEAU UNIVERSITAIRE POUR L’EDUCATION AUX MEDIAS ET A L’INFORMATION ET LE DIALOGUE INTERCULTUREL (par l’UNESCO et l’UNAOC).
    Le réseau est composé de huit universités : l’Université autonome de Barcelone (Espagne), l’Université des Indes occidentales (Jamaïque), l’Université du Caire (Egypte), l’Université de São Paulo (Brésil), la Temple University (Etats-Unis), l’Université Tsinghua de Beijing (Chine), l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah (Maroc) et l’Université de technologie du Queensland (Australie).Lire les détails sur le site de l’UNESCO :http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.php-URL_ID=31468&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html


  • Extrait d’un article du blog PRESSE CITRON. Auteur : Axel.(...) La dernière trouvaille en matière de marketing one-to-one  ? La reconnaissance faciale : des supports publicitaires dopés (panneaux, kiosques, ou encore distributeurs automatiques) qui seront capables d’afficher telle ou telle publicité selon ce que votre visage révèle de vous. Plus spécifiquement, ces dispositifs, développés par Microsoft etIntel, permettront de mesurer différentes caractéristiques physiques de l’individu se trouvant devant l’appareil (distance entre les yeux, largeur du nez, longueur de la mâchoire…) afin de dégager son profil démographique. La finalité est différente de celle recherchée par la police ou les casinos : il ne s’agit pas d’identifier des individus précis grâce à une base de données picturale, mais de comparer les mesures effectuées aux « traits standards » caractérisant les visages masculins, féminins, jeunes et vieux.De grandes marques se penchent déjà sur la question. Adidas, par exemple, prévoit de tester des murs digitaux dans plusieurs de ses magasins aux Etats-Unis et en Grande Bretagne.Les produits affichés changeront selon l’âge et le sexe du spectateur (collections spécifiques aux jeunes, aux hommes, aux femmes…).(...)Pour lire l’article complet : http://www.presse-citron.net/reconnaissance-faciale-et-publicite-nouvelle-generation


  • "La philosophie et l’art résistent au double sens du rempart et de la protestation.Une œuvre d’art est une protestation et un rempart contre la vulgarité ; un concept philosophique est une protestation et un rempart contre la bêtise. Une protestation ou un défi, on le comprend sans peine.
    Mais au vu de leur audience réelle, en quoi l’art et la philosophie peuvent-il constituer des remparts efficaces ?
    Deleuze répond qu’il leur suffit d’exister.
    Savoir que la philosophie existe nous retient de nous laisser aller à notre propre bêtise, savoir que l’art existe nous dégoûte de notre propre vulgarité.
    Le monde ne serait pas ce qu’il est sans l’art et la philosophie, parce que la bêtise et la vulgarité s’y déchaîneraient sans rencontrer la moindre limite."Extrait de : L’Art - de Platon à Deleuze, Cyril Morana, Eric Oudin, Editions Eyrolles, 2009.

    DP


| 1 | ... | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | ... | 25 |