MENU



  • Très intéressante analyse d’Edwy Plenel, dans la cinquième partie de l’émission "A voix nue" de France Culture, qui lui est consacrée.

    > écouter l’extrait

    Quelques citations :
    "Le numérique fait peur aux pouvoirs."
    "Les pouvoirs ont peur d’être mis à nu."
    "On criminalise l’information."
    "Comme c’est plus facile et comme il y a cet instrument du partage démocratique du numérique (...) eh bien les pouvoirs se durcissent."
    "(...) des pouvoirs qui arrivent par l’élection (...) mais qui, une fois élus, veulent nécroser la démocratie (...) de façon à servir les intérêts socialement minoritaires qu’ils protègent."
    "Si je ne sais pas tout ce qui est d’intérêt public, je vote comme un aveugle."

    > retrouver l’émission complète, sur le site de France Culture


  • Un ensemble d’articles éclairants, publiés par Ritimo, en collaboration avec la Quadrature du net.

    A lire ici

    "Dans ce dossier, l’association La Quadrature du Net revient sur les principaux enjeux qui ont fait d’Internet, cet espace à l’origine très démocratique, un terrain de jeu des publicitaires, des géants du numérique et de la surveillance de masses. Données personnelles, libertés individuelles, régulation du web... Autant de concepts qui sont détaillés pour les non-averti·es, et qui rendent accessibles des débats dans des termes non-techniques, mais plutôt politiques."


  • Un communiqué syndical nous alerte sur un projet de partenariat entre Radio France et le Cercle des économistes, initiative qui réduirait encore un peu plus la pluralité de l’information économique sur les antennes de Radio France, alors que se tiennent, ce début juillet, les "Rencontres économiques d’Aix-en-Provence", non pas à Aix cette année, mais à la Maison de la radio.

    Problème supplémentaire : la présidente du comité d’éthique de Radio France serait elle-même membre du Cercle des économistes.

    le communiqué du SNJ-CGT de Radio France

    la lettre des Déconnomistes

    l’article de Mediapart (abonnés)

    Education aux médias / derrière l’écran / radios / qui parle d’économie ? / avec quelle orientation ?


  • "Cerise sur le gâteau", on "monte au créneau" et "on voit le bout du tunnel"... "affaire à suivre" !
    Certains médias usent et abusent de ces expressions...
    Le site "dans mon labo" les a recensées.
    Des clichés en pagaille là : https://frama.link/desclichesenpagaille


  • C’est sous ce titre que le Comité Enfants et écrans, soutenu par plusieurs associations, publie un texte qui pose des questions et propose un positionnement clair, dans le contexte actuel.
    En bref :
    - les outils numériques accroissent les inégalités sociales et ne peuvent remplacer l’école ;
    - il faut soutenir l’audiovisuel public et l’information journalistique indépendante ;
    - l’appli Covid est une menace pour les libertés fondamentales ;
    - une vigilance et une réflexion critique vis-à-vis de nos usages du numérique, conformément aux acquis de l’éducation critique aux médias et à l’information, s’imposent d’urgence !

    A lire, dans son intégralité, sur le site d’Elisabeth Baton-Hervé :
    https://frama.link/numreptout


  • "Nous savons en gros qui vous êtes, ce qui vous intéresse, qui sont vos amis. La technologie va être tellement bonne qu’il sera très difficile pour les gens de voir ou de consommer quelque chose qui n’a pas été quelque part ajusté pour eux."
    Ainsi s’exprime Eric Schmidt, directeur général de Google.
    C’est Eric Salmon qui cite Eric Schmidt dans un article du hors-série de la revue Socialter intitulé "Le réveil des imaginaires".
    Un article très éclairant, comme les autres de ce numéro coordonné par Alain Damasio.
    https://abo.socialter.fr/produits/44/hors-serie-n8-


  • Jake, un jeune Français qui vit à Séoul, s’est intéressé aux lieux qui apparaissent dans le film "Parasites".
    Dans sa vidéo, il se penche à la fois la question de la représentation d’une ville au cinéma et l’impact du film sur la vie des lieux montrés.
    https://frama.link/jake


  • "Le traitement en"live" d’un phénomène comme le Coronavirus, c’est à dire la compilation des dépêches relatives au sujet, est l’exact contraire du journalisme pratiqué selon les règles traditionnelles. Aucun tri, aucune mise en perspective, aucune hiérarchie, aucun commentaire, les nouvelles sont mises en ligne dans l’ordre où elles "tombent" sur les fils d’agence.
    Aucune règle ? Pas tout à fait. Une règle survit néanmoins : le tropisme journalistique pour les superlatifs et les "premières". Premier cas ici. Premier mort là-bas. Et de préférence, les "premières" les plus inquiétantes, comme les mentions des contaminés n’ayant pas séjourné dans une zone à risques."

    Daniel SCHNEIDERMANN, le matinaute
    jeudi 27 février 2020
    https://frama.link/ds-cl


  • Hors pistes - les images 26 février 2020

    "Que sont, qui sont toutes ces images qui nous traversent sans cesse en abondance ?"
    Tel était le propos du festival HORS PISTES qui s’est tenu au Centre G. Pompidou, à Paris, fin janvier / début février 2020.
    Une série de vidéos très intéressantes permet de s’y plonger.
    https://frama.link/horspistes


  • écrans et jeunes enfants 14 janvier 2020

    Un large tour d’horizon, à lire et à écouter, sur la page du site de France Culture :
    https://frama.link/ecrjenfts


| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 23 |